Agents Pathogènes et Maladies Infectieuses (APMI)

Responsables scientifiques

Brice FELDEN (Inserm U835)
Nathalie DEJUCQ-RAINSFORD (Inserm U1085 Irset)
Yves LE TULZO (CHU Rennes, Smirm)
Florence ROBERT-GANGNEUX (Inserm U1085 Irset, CHU Rennes)
Martine BONNAURE-MALLET (EA 1254)

Pour avancer dans la lutte contre les infections virales, bactériennes ou parasitaires, la recherche vise avant tout à mieux connaître les micro-organismes qui en sont responsables et à définir avec précision, au niveau cellulaire et moléculaire, leurs interactions avec l'hôte, l'homme en l'occurrence. A Rennes, la recherche sur les agents pathogènes et les maladies infectieuses a pris au fil des années une part de plus en plus importante. Cette recherche est fondée à la fois sur une recherche fondamentale menée au sein des structures de recherche et sur une recherche clinique menée au sein du laboratoire de Parasitologie, du laboratoire de Bactériologie - Virologie et du Service des Maladies infectieuses et de Réanimation médicale du CHU de Rennes. Objectifs Nos objectifs sont de comprendre comment certains agents pathogènes sont virulents pour l'hôte, en s'intéressant à leur mécanisme d'entrée, à leurs étapes de réplication, à leur vie en biofilm et à la réponse génique, cellulaire et immunologique qu’ils déclenchent. En particulier, l'étude de l'implication de nouveaux acides ribonucléiques impliqués dans la virulence bactérienne, d'un point de vue fondamental et appliqué a pour but, à terme, de proposer de nouvelles cibles moléculaires pour élaborer des agents anti-infectieux et ou des nouveaux tests de diagnostic précoce de ces infections. Nous nous intéressons également à la relation hôte-pathogène et aux mécanismes d’orientation (ou de déviation) de la réponse immune par les agents infectieux (virus et parasites), afin d’envisager des stratégies thérapeutiques par immunomodulation.

Principales thématiques

Sur l'étude des virus : (équipes Inserm U1085 Irset)

VHB et VHC
Etude de l'entrée et de la réplication du VHB et du VHC avec développement de nouveaux outils et modèles Identification et développement de nouveaux antiviraux
Etudes cliniques : hépatite chronique virale C et fibrose hépatique.

VIH et SIV
Détermination de l'origine du VIH/SIV dans le sperme par comparaison phylogénétique des souches virales présentes dans le sperme, le sang et les organes reproducteurs
Etude des interactions entre le VIH et les cellules germinales testiculaires humaines
Analyse in vivo de l'effet des traitements antirétroviraux sur l'infection des organes reproducteurs et du sperme dans un modèle expérimental de macaques infectés par le SIV.
Identification des facteurs du liquide séminal modulant la transmission sexuelle du VIH.

MHV-3
Etude de la réponse hépatique cytokinique et des cellules immunitaires au cours de l’infection par le virus MHV-3 dans des modèles murins génétiquement modifiés.

Sur l'étude des bactéries : (équipes U835 et EA 1254)
Etude de la virulence bactérienne par une étude globale des ARN régulateurs, de leurs cibles et de leurs régulations chez le Staphylococcus aureus (S. aureus) et Escherichia coli (E. coli), Streptococcus pyogenes et Porphyromonas gingivalis. Compréhension de leurs fonctions dans la régulation de l'expression de gènes cibles, identification de ces gènes cibles et élucidation des voies de régulations en relation avec l'expression du pouvoir infectieux. Etude structurale de ces ARN en interaction avec leurs ligands protéiques et ARNm. Impacts sur les cellules immunitaires et impacts cliniques. Modélisation in vitro de biofilms pluri bactériens.

Sur l'étude des parasites : (équipe Inserm U1085 Irset)
Rôle de certaines cytokines et cellules immunitaires (lymphocytes NKT, iNKT, macrophages, cellules dendritiques) dans les réponses granulomateuses et fibreuses au niveau hépatique sur des modèles murins d'infection par Leishmania donovani (souris de différents fonds génétiques, sauvages ou KO pour certaines cytokines ou cellules). . . Etude de la modulation de la réponse immune anti-leishmanies par des composés glucidiques ou des parasites à paroi modifiée.
Etude de la polarisation des macrophages au cours de l’infection par L. donovani (modèles in vitro et in vivo).

Relation avec les programmes de recherche nationaux
Les chercheurs participant à ce projet sont parties prenantes de programmes nationaux. Ils sont notamment impliqués dans des projets de recherche clinique à grande échelle (PHRC nationaux) et des projets fondamentaux soutenus par l'ANRS et par l'ANR.

Relation avec les collectivités locales
Dans le domaine des sciences et technologies de la vie et de la santé, il s'agit d'une des priorités de la région Bretagne, sous le thème : Maladies infectieuses, virulence et résistance des pathogènes. Par ailleurs, il existe un lien direct entre les équipes de recherche universitaires et les différents pôles du CHU de Rennes.

Relation avec l'industrie
Certains de nos projets sont soutenus par l'industrie (bourse de thèse du Fond d'Aide à la Recherche Organon). Par ailleurs, des sociétés de biotechnologie (implantation à Saint Malo, à Rennes et à Nantes) se sont montrées intéressées par l'expertise des chercheurs académiques. Un projet de recherche est également en développement en collaboration avec une société de biotechnologie basée à Roscoff.

Relation avec les plates-formes de Biosit
Les différents projets impliquent des relations fortes avec diverses plates-formes Biosit, en particulier les plateformes L3, A3, de microscopie (MRIC), d’anatomo-pathologie (H²P²) et de cytométrie en flux.

Animation scientifique
Invitations régulières de conférenciers sur des thématiques infectieuses.