Ingénieur-e d’étude spécialisé-e dans la biologie cellulaire et moléculaire

CDD de 9 mois
Emploi

Dans le cadre d’un projet de recherche financé par l’ANSES

Thématique du stage

Le projet porte sur l’impact des ondes électromagnétiques sur l’intégrité du génome. L’originalité de ce projet réside dans : 1) le choix des fréquences qui correspondent à celles qui seront employées dans les systèmes de transfert d’énergie sans fil (systèmes permettant de recharger une batterie sans branchement) ; 2) l’analyse qui se concentrera sur l’effet des co-expositions, simultanées ou séquentielles, à d’autre sources de stress génotoxique. L’idée étant de vérifier si une exposition préalable aux ondes conduit à une adaptation/un changement de la réponse aux dommages de l’ADN.

Approches techniques

Ce poste nécessite des connaissances de base en biologie cellulaire et en biologie moléculaire (niveau bac+5). L’étudiant utilisera des cultures cellulaires comme modèle. L’état d’activation des systèmes de réparation de l’ADN sera principalement étudié par immunocytochimie. La personne recrutée pourra se familiariser avec les approches de criblage semi-haut débit qui ont actuellement cours en toxicologie.

Laboratoire d’accueil

Le travail de recherche aura lieu à l’Université de Rennes 1, au sein de l’équipe «Transcription, Environnement et Cancer» de l’Institut de Recherche sur la Santé, l’Environnement et le Travail (IRSET), Inserm UMR_S 1085.