Nutrition , Métabolismes et Cancer (NuMeCan)

UMR 1241 , Inserm - Université de Rennes 1

  1. Objectif de l'Unité
  2. Les équipes

Objectif de l'Unité

L'objectif de l’unité « Nutrition, Métabolismes et Cancer » est d’étudier comment les déterminants alimentaires, comportementaux, environnementaux et métaboliques ont un impact sur la santé et les maladies chroniques de différents organes cibles tels que le foie, le système digestif et le cerveau. Le projet soutient une recherche translationnelle et clinique forte pour accélérer le transfert des avancées de la recherche cognitive pour le bénéfice des individus et des malades. L’unité réunit des experts en sciences sociales et comportementales, neurosciences, nutrition, hépatologie, gastroentérologie, cancérologie, physiologie, métabolisme, toxicologie, microbiologie, biologie moléculaire et cellulaire, et génomique.

Les équipes

ALICE: Alimentation-Intestin-Cerveau (Responsables d’équipe: David Val-Laillet (DR INRA) & Gaëlle Boudry (CR INRA))
L’équipe mène des projets de recherche intégrative et multidisciplinaire sur les adaptations de l’axe intestin – cerveau à l’environnement nutritionnel actuel qui est incriminé dans le développement du surpoids, de l’obésité et des troubles métaboliques et comportementaux associés. (lire la suite...)

CIMIAD: Contrôle du Métabolisme du Fer et Maladies Associées au Fer (Responsable: Olivier Loréal (DR INSERM))
Des anomalies de l’homéostasie du fer sont fréquentes et affectent la qualité et l’espérance de vie. Ainsi, l’excès de fer des maladies de surcharge en fer (MSS), est délétère. Les données, dont celles obtenues par notre équipe, ont contribué à caractériser le rôle de différents gènes dans le métabolisme du fer et le développement des MSS d’origine génétique. (lire la suite...)

EXPRES: Stress Exogènes/Endogènes et Réponses Pathologiques dans les Maladies Hépato-gastro-intestinales (Responsables: Anne Corlu (DR CNRS) & Bernard Fromenty (DR INSERM))
L’intestin et le foie sont des organes essentiels pour l’absorption et le métabolisme des nutriments, dont l’excès peut induire une obésité et des pathologies associées telles que les maladies hépatiques stéatosiques non alcooliques (NAFLD). De plus, le foie peut être exposé à de nombreux xénobiotiques toxiques ainsi qu’à des médiateurs pro-inflammatoires libérés par le tractus gastro-intestinal. Bien que ces tissus soient capables de mettre en place des mécanismes de défense et de réparation afin d’éviter (ou de limiter) les conséquences néfastes de ces facteurs de stress, ces réponses adaptatives peuvent être altérées chez certains individus, favorisant ainsi l’apparition de différentes pathologies telles que les maladies inflammatoires de l’intestin, le cancer colorectal, la NAFLD (incluant la fibrose extensive et la cirrhose) et le carcinome hépatocellulaire. (lire la suite...)

TGTC : Signalisation TGFβ , Homéostasie du Glutathion & Thérapies Innovantes dans le Cancer (Responsables Cédric Coulouarn (CR Inserm) & Pascal Loyer (CR Inserm))
Le cadre général des travaux de cette équipe est de comprendre les altérations de ce microenvironnement et d’identifier de nouvelles pistes thérapeutiques. (lire la suite...)